top of page

Barbe-bleue



Barbe-bleue tiré du roman d’Amélie Nothomb à tous les ingrédients du conte : une jolie jeune fille, un riche seigneur, une immense demeure, un pacte. Mais le récit s’ancre dans une réalité bien de notre époque : Barbe-bleue, alias Don Elemirio Nibal, vit en plein 7e arrondissement de Paris et cherche une colocataire, il pratique la photographie et la couture, cuisine et boit du champagne.

Cette double temporalité est accompagnée par une double forme du langage : celui du théâtre et des personnages qui sont directement dans l’action, mais aussi celui du roman, lorsqu’ils prennent la place du narrateur du récit. Ces procédés, qui amènent une réelle fraîcheur à la pièce, sont rehaussés par la mise en scène pleine d’imagination et de fantaisie de Frédérique Lazarini. On aime Saturnine (Lola Zidi), héroïne contemporaine et vive et sa manière de combattre l’imposant Don Elemirio. On rit aux pitreries du flegmatique majordome (Cédric Colas). On goûte les nuances de jeu de l’ogre-enfant Barbe-Bleue (Pierre Forest).

Un spectacle drôle et pétillant pour tous les âges.



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page