Une riche saison !


La seconde surprise de l'amour de Marivaux, mise en scène d'Alain Françon © J-L Fernandez

Dernier numéro d’Artiphil de la saison avant le rendez-vous estival d’Avignon. Une année riche en spectacles qui ont attendu de longs mois avant d’être montés et montrés.

Singulières et bourrées d’imagination, on retiendra les performances de Sofia Teillet, étonnante conférencière dans De la sexualité des orchidées, Solal Bouloudnine et ses souvenirs d’enfance épique, François de Brauer et sa Rencontre avec une illuminée et pour finir l’ode cartonnée et fraîchement “molierisée” Les gros patinent bien, de Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan. Angoisse, humour et créativité débridée traversent ces spectacles économes, qui n’en demeurent pas moins de purs moments de théâtre.


Du côté des classiques, on s’est laissé emporter par la grâce et l’intelligence de La seconde surprise de l’amour de Marivaux, mise en scène par Alain Françon et par la violence du théâtre de Sarah Kane qui rentre au répertoire de la Comédie Française.


Les expositions parisiennes, tout aussi flamboyantes, nous ont enthousiasmés. Histoire de la photographie à travers la collection Walther, rencontre de la passeuse d’art Julie Manet, plongée dans l’Allemagne des années 20 ou dans l’histoire illustrée des Juifs d’Orient. Anni et Josef Albers nous “ont ouvert les yeux” comme ils aimaient dire à leurs étudiants, Graciela Iturbide, elle, nous a offert ses rêves.


Souhaitons que la saison 2022/23 soit tout aussi éclatante !


Rencontre avec une illuminée et Les gros patinent bien sont toujours à l'affiche. Allez-y !


0 commentaire