top of page

En mars sur les plateaux

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

L’abolition des privilèges 


On suit Hugues Duchêne depuis sa création de Je m’en vais mais l’état demeure, série de six pièces/épisodes qui retracent de 2016 à 2022 l’élection puis le quinquennat d’Emmanuel Macron

Il revient au Théâtre 13 du 20 au 30 mars avec L’abolition des privilèges tiré du roman historique de Bertrand Guillot du même nom. En 2022, alors qu’il jouait les dernières dates de Je m’en vais mais l’État demeure, un spectateur, Bertrand Guillot lui offre son livre : L'Abolition des privilèges. Ce roman historique raconte la nuit du 4 août 1789 qui vit la jeune assemblée nationale abolir les privilèges de la noblesse et du clergé. Emballé par le roman, Hugues Duchêne décide de l’adapter au théâtre dans un dispositif quadrifrontal avec le comédien Maxime Pambet

Pour revivre la nuit du 4 août, c’est au théâtre 13, du 20 au 30 mars ! 




Maxime Pambet © Blokaus808


Le papier peint jaune


La pièce est adaptée de la nouvelle fantastique La séquestrée (Le papier peint jaune) de Charlotte Perkins-Gilman, militantes de la cause féministe au tournant du XXe siècle. Monté à l’Odéon en 2013 par Katie Mitchell, le spectacle marque les esprits par sa puissance et sa modernité. 

C’est au théâtre de la Reine blanche qu’on pourra retrouver ce spectacle, mis en scène par Lætitia Poulalion et Mathilde Levesque, avant d’être présenté au théâtre Transversal cet été à Avignon.




Lætitia Poulalion - DR

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page