Tout feu tout femme


Emeline Bayart dans Tout feu tout femme @ C. Moreau

Emeline Bayart, qu’on a vu en début de saison au théâtre de l’Atelier dans un joyeux On purge bébé de Feydeau, nous régale avec un récital de chansons françaises dédié aux femmes. Fatales, débridées, aguicheuses, croqueuses d’hommes, elles racontent leurs aventures amoureuses, leurs désillusions, leurs bonheurs et leurs colères à travers les textes suggestifs et colorés de Guy Breton, Colette Renard, Jean Nohain ou Albert Willemetz. Émeline Bayart chante aussi bien qu’elle joue, roule des yeux, grimpe sur le piano, s'émeut et pleure. Accompagnée en alternance par Simon Legendre ou Manuel Peskine au piano, elle rend un hommage à la fois burlesque, sensible et poétique aux grands paroliers de la chanson à texte. Un grand moment de théâtre et de musique !


Pour vous donner un avant-goût :

Extrait de Oh non ce n’est pas toi de Françoise Dorin et Michel Emer


Oh non ce n’est pas toi, toi qui m’a fait pleurer quand j’avais 20 ans

Oh non ce n’est pas toi, ce monsieur décoré, sinistre et somnolent

Ce n’est pas ces cheveux, alignés deux par deux que je trouvais si doux

Non ce n’est pas ces yeux, fatigués et soucieux qui allumaient les feux sur mes joues

(...)

Oh non ce n’est pas toi qu’un début d'embonpoint semble attacher au sol

Oh non ce n’est pas toi dont le menton rejoint sournoisement le col …



Au Théâtre de Poche-Montparnasse, les lundis à 19h

0 commentaire