Saturne de Sarah Chiche


Sarah Chiche © Manuel Lagos Cid pour Paris Match

Avec ce quatrième roman, la psychanalyste et écrivaine Sarah Chiche revient sur son histoire familiale en conviant cette fois la figure paternelle. Disparu tragiquement à l’âge de trente-quatre ans, Harry laisse derrière lui une famille inconsolable dont une enfant de quinze mois, la narratrice. Ce récit est le sien, celui d’une fillette désormais adulte qui tente enfin de reconstituer la vie et les traits d’un Harry devenu fantôme. A travers une quête bouleversante, Sarah Chiche réussit le portrait romancé d’un père issu d’une grande famille de médecins originaire d’Algérie, foudroyé par la passion d’une femme à la beauté éblouissante. Grâce à la puissance de l’écriture, le passé sort des limbes et permet de mettre les mots sur le deuil impossible pour tout simplement continuer à vivre.

« De Saturne, astre immobile, froid, très éloigné du soleil, on dit que c’est la planète de l’automne et de la mélancolie. Mais Saturne peut être aussi l’autre nom du lieu de l’écriture – le seul lieu où je puisse habiter. »

Saturne de Sarah Chiche, Seuil, 18 €

0 commentaire

Posts récents

Voir tout