top of page

Rencontre avec Juliette Fribourg et Shane Haddad

Rencontre avec Juliette Fribourg et Shane Haddad, auteures prometteuses du Combat du siècle n’a pas eu lieu, un spectacle sur terre battue qui nous a enthousiasmé.


Juliette Fribourg et Shane Haddad se sont rencontrées il y a quelques années au cours de leurs études. Juliette entre au conservatoire du XIXe arrondissement à Paris et demande à Shane de lui écrire pour son diplôme une capsule sur un match de tennis. C’est le point de départ de leur premier spectacle : Le combat du siècle n’a pas eu lieu dont les premières représentations se sont déroulées au Nouveau théâtre de l’Atalante du 10 au 17 novembre.


Un peu plus tard, grandes spectatrices de sport, elles se retrouvent devant la télévision pour suivre la finale de Roland Garro, Nadal/Djokovic : le 11 octobre 2020, on regarde la finale ensemble et on comprend très vite qu’il n’y aura pas l’affrontement qu’on espérait. C’est finalement entre Shane et moi, dans notre dialogue sur le match, que se déplace l’intérêt de ce moment” déclare Juliette Fribourg. “Très vite, on décide d’en tirer une fiction qui prend le relais de l'affrontement sportif, à travers un personnage masculin, Nathan et un personnage féminin, Ellen” poursuit-elle.

Parallèlement, la journaliste Marie Portolano sort un documentaire sur le sexisme dans les médias sportifs ; “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste”. Les deux auteures décident d’exploiter ce matériau pour leur spectacle.


Des auteures qui se renvoient la balle dans l’écriture


On s’est d’abord replongées dans le match pour écrire les personnages d’Ellen et de Nathan directement inspirés de Nadal et Djokovic. J’ai pris Nadal, Shane a pris Djoko et chacune a construit son personnage en utilisant les traits de caractère des deux sportifs. Puis on a cherché à retranscrire le match dans un studio télé, mais à partir de la dramaturgie du match réel : combien d’échanges, quels types d'échanges (balles longues, smashs…), temps morts sur les bancs, etc qui ont servi à créer le rythme de la pièce précise Juliette.

Si les deux auteures pointent clairement les comportements sexistes dans le monde professionnel, elles dessinent des personnages suffisamment complexes pour laisser le public libre de les recevoir comme il le souhaite : A notre grande surprise, le public a finalement du mal à prendre partie pour le personnage féminin, peut-être parce que Alexandre Locatelli qui interprète Nathan le défend à fond ! déclare Juliette. Mais aussi peut-être parce qu’on continue encore aujourd’hui à moins excuser les femmes que les hommes, complète Shane.


Juliette Fribourg et Shane Haddad offrent un premier spectacle construit, qui s’appuie avec intelligence sur le sport pour éclairer les relations de pouvoir entre deux individus. Un match remporté haut la main par les deux auteures !



Shane Haddad (à gauche) et Juliette Fribourg © U. Dutilloy-Liégeois et M. Wind


Sur le spectacle Le combat du siècle n'aura pas lieu


La scène est un court de tennis de terre battue. Au fond, une estrade accueille l'arbitre-musicien, à jardin, les sets défilent sur un panneau, au milieu du plateau sont installées les deux chaises des journalistes, Ellen et Nathan, qui vont commenter le match. Ce 11 octobre 2020 à Roland-Garros, le décor est planté pour accueillir deux combats, celui entre Rafael Nadal et Novak Djokovic et celui entre Ellen et Nathan.

Si le match entre les deux stars va décevoir tant Nadal domine le jeu, celui entre les deux journalistes se révèle acharné et féroce. On comprend vite qu’Ellen et Nathan ont été très proches avant que la jeune femme ne quitte l’antenne pour partir en congé maternité. L’enjeu est donc de taille : pour Ellen, retrouver sa place de journaliste sportif incontournable dans un monde d’hommes, pour Nathan, comprendre pourquoi Ellen l’a rejeté et lui prouver sa supériorité professionnelle.

Construit sur le rythme d’un match de tennis, le texte alterne entre des séquences de commentaires sur le jeu des deux sportifs, et en off, entre les jeux, des flashbacks sur la relation entre les deux journalistes et leurs conversations plus intimes. Comme les joueurs, Ellen et Nathan, utilisent l’un contre l'autre des mots pour attaquer, surprendre et fatiguer l’adversaire.


La mise en scène intelligente de Juliette Fribourg joue sur l'intrication des quatre personnages : Ellen a les mêmes tics que Nadal : bouteilles qu’elle place au millimètre près près de sa chaise, mouvements “short-nez-oreilles-cheveux” qu’il exécute avant chaque service. Comme le joueur, elle donne une conférence de presse pour expliquer son retour, contrôle chacune de ses interventions. Le style de Nathan est plus décontracté, plus libre, plus excessif aussi. Sûr de lui, il n’hésite pas à critiquer sa consoeur, tout en reconnaissant son talent. Deux personnages néanmoins complexes dont la part d’ombre interroge et fait grimper la tension du spectacle.


Le combat du siècle n’a pas eu lieu mais on a passé un excellent moment en découvrant cette création qui utilise le sport comme écho aux relations humaines et professionnelles et qu’on espère revoir très vite à Paris.


Shane Haddad a publié son premier roman Toni Tout Court aux éditions P.O.L en 2021.




Le combat n'a pas eu lieu © N. Mercklé






0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page