top of page

La datcha de Tourgueniev

Profitez d’un bel après-midi de printemps pour aller visiter la datcha de Tourgueniev. On la rejoint en empruntant une verdoyante allée de frênes sur les hauteurs de Bougival. Chalet mi-russe, mi-suisse, la datcha fut construite par l’écrivain dans les années 1875 sur le domaine de Pauline et Louis Viardot dont il était très proche (surtout de la belle cantatrice Pauline !). De ses fenêtres, Tourgueniev pouvait apercevoir la villa Viardot qui accueillait tout comme lui, le petit monde artistique et intellectuel de l’époque : Maupassant, Georges Sand, Alexandre Dumas, Maeterlinck, Chopin, Zola ou Flaubert ont ainsi foulé les parquets des salons des deux demeures.

Dans la datcha, on y découvre son pianoforte, son bureau, des lettres de Pauline ou de ses amis écrivains, le médaillon au portrait de Pauline qu’il portait contre sa poitrine jusqu’en 1883 où il s’éteint dans sa chambre au premier étage, et bien sûr ses œuvres. Humaniste, il dépeint dans Mémoires d’un chasseur les conditions de vie des paysans et les abus dont ils sont victimes. Il ne ménage pas ses critiques du servage et libère les paysans de ses propriétés russes peu avant l'abolition officielle proclamée par le Tsar Alexandre II en 1861. Sa datcha est à l’image de l’homme, simple et chaleureuse, ouverte à la beauté et aux idées.



Datcha de Tourgueniev © OT Versailles


0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page