Spécial Avignon. Portrait de Raoul : du fil, des aiguilles et des fées

Dernière mise à jour : 25 juil.


Portrait de Raoul ©J-L Fernandez

Directeur de la Comédie de Caen, Marcial di Fonzo Bo a commandé à différents auteurs de courtes pièces consacrées à des portraits de vie. Portrait de Raoul, écrit par Philippe Minyana à partir d’interviews de Raoul Fernandez, couturier de Copi, de Noureev, et acteur, appartient à cette série.


On écoute donc Raoul qui joue son propre rôle et nous entraîne dans un voyage poétique et doux entre El Tránsito au Salvador, où il a grandi, et Paris, où il s’installe, jeune homme. Placé sous le signe du conte, le récit de Raoul raconte sa fascination, partagée avec sa mère couturière, pour le costume, la France, patrie des plus grands couturiers, la scène et les comédiens. Évoluant avec grâce sur de larges lais de wax, Raoul, tantôt homme, tantôt femme, partage son admiration pour Molière, appris par coeur quand il est arrivé à Paris, et sa nostalgie du pays. Avec émotion, il nous parle de sa “mama”, la femme de sa vie, et de ses rencontres, toujours par petites annonces, avec Copi qui cherchait une habilleuse et l’Opéra de Paris, qui recrutait un costumier. Comme des coups de baguette magique, le voici auprès de Noureev, puis à la Comédie Française sur le plateau ! Un conte de fée, on vous dit ! Sa présence lumineuse, son sourire d’enfant et la simplicité précise de la mise en scène de Marcial di Fonzo Bo en font un spectacle fort et délicat, un spectacle qui fait du bien.





Portrait de Raoul de Philippe Minyana, mise en scène de Marcial di Fonzo Bo avec Raoul Fernandez. Au 11 à Avignon jusqu’au 29 juillet à 14h05.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout