Spécial Avignon : le retour de Richard 3 par le train de 9h24


Le retour de Richard 3 par le train de 9h24 © F. Toulet

Parce qu’il se sait atteint d’une maladie incurable et qu’il voudrait renouer avec sa famille dont il s’est éloigné, Pierre-Henri, ancien publicitaire, décide de convoquer une troupe d’acteurs à qui il demande d’interpréter femme, sœur, ami et enfants.

Une pièce sur le besoin vital de faire la paix avec ses proches avant de disparaître mais aussi sur le travail des comédiens, leur rapport à leur personnage et leurs propres névroses. Jouissif.


Dans une atmosphère de théâtre de boulevard, autour d’un diner, on découvre l’hôte Pierre-Henri, dit P-H, homme autoritaire qui a réussi dans la vie, sa femme, beaucoup plus jeune que lui, sa sœur, ses deux enfants et son ancien associé et plus vieil ami. Dès le début de la pièce, on comprend vite que les protagonistes interprètent un rôle qui leur a été écrit par le maître de maison. Tous, sont effectivement des comédiens embauchés par Pierre-Henri pour jouer des retrouvailles familiales imaginaires mais pourtant bien réelles.

Mais si P-H a écrit le texte de la pièce qu’il veut mettre en scène, ses personnages en ont décidé autrement. Un des comédiens quitte le plateau, appelé par son agent pour un rôle plus rémunérateur, une autre veut changer de rôle, le troisième disserte sur la fonction de l’acteur, bref, le texte dérape, les quiproquos s’enchaînent, la réalité se brouille avec la fiction dans un malstrom de mensonge et de faux-semblants.

La mécanique dramaturgique est parfaitement huilée et l’intrigue avance à grand train, ponctuée par de belles trouvailles de mise en scène qui enchantent le public.

Un excellent spectacle qui interroge la part de vérité et de jeu dans toutes relations humaines, le remords et bien sûr la force du théâtre.


Au théâtre du Roi René à Avignon jusqu’au 30 juillet à 12h10


0 commentaire

Posts récents

Voir tout