Love Songs. Photographies de l’intime à la MEP

Dernière mise à jour : 29 avr.


Nobuyoshi Araki, Voyage sentimental, 1971, collection de la MEP

Le directeur de la MEP a de véritables trésors dans ses collections. Sur le thème accrocheur de l’amour, Simon Baker a réuni quatorze séries réalisées par d’immenses photographes depuis les années 50 jusqu’à nos jours. Conçue comme les deux faces d’une cassette, celle que s’offraient les adolescents des années 80, l’exposition présente sur sa face A (1950-2000) des artistes légendaires comme Araki, Nan Goldin ou Larry Clark. La face B plus contemporaine a l’avantage de donner à voir des photographes moins connus du public français avec Zhipeng, Schorr ou Ledare. Si l’angle et l’univers des photographes sont tous différents, le spectateur y retrouve d’indéniables points communs. On est frappé par la grâce et la poésie des clichés souvent pris en noir et blanc. Ils capturent les mêmes draps froissés, les plans resserrés sur le dos et la nuque de l’être aimé, le dévoilement subtil ou total des corps dénudés. Autant de déclarations d’amour célébrant le mystère, l’onirisme, l’érotisme du lien amoureux. A-t-on besoin d’autre chose en ce nouveau printemps ? Une très belle exposition à voir absolument.





A la MEP jusqu’au 21 août 2022

0 commentaire