top of page

Les galets au Tilleul sont plus petits qu'au Havre (ce qui rend la baignade bien plus agréable)

Un grand coup de cœur pour un spectacle sans prétention mais qui traite d’un sujet ambitieux. Car il est ici question de l'utilisation du langage et du corps dans nos interactions avec nos semblables. 

En puisant dans le répertoire de nos conversations quotidiennes : la chaleur qu’il fait aujourd’hui, le moment interminable des adieux après un dîner entre amis ou un débat sur la taille des galets d’une plage normande, les quatre comédiens nous entraînent dans un voyage poétique et drôle. Les saynètes s’enchaînent, certaines étirent les conversations jusqu’à l’absurdité, d’autres ne jouent que sur les corps, transportés par la musique de Bach dans un concert imaginaire. On rit, on reconnaît des situations vécues mille fois, on s'émerveille du talent de Claire Laureau et Nicolas Chaigneau à transformer l’infiniment banal en de petits moments de grâce, à l’image de ces galets qui couvrent la plage du Tilleul






La troupe des Galets au Tilleul © W. Lamotte




0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page